Main content of this page

Anchor links to the different areas of information in this page:

You are here: Home. Presse.

DESIGN TRENDSETTER

DESIGN TRENDSETTER

GDS se veut une plateforme mondiale pour la créativité

GDS va se tenir à nouveau du 4 au 6 février 2015. Pour démarrer la nouvelle saison, le salon propose au commerce une plateforme professionnelle moderne. Il pourra ici s’informer dans toutes les directions, découvrir de nouveaux fournisseurs et avoir des premières impressions sur les nouvelles collections et les tendances de la saison automne/hiver 2015/16. Quelque 900 marques présentent leurs collections pendant les trois de salon. Pour préparer la composition de son assortiment avec de nouvelles impulsions et une vue d’ensemble idéale, GDS, en coopération avec l’agence italienne de marketing et design Honegger, avec le nouveau projet « Design Trendsetter », a mis au point une plateforme unique pour les stylistes du secteur premium. En février 2015, sur STUDIO, l’espace haut de gamme, 20 stylistes internationaux pourront montrer leurs collections et leurs modèles sur le salon de Düsseldorf. Le projet pilote est focalisé sur la créativité. Sont recherchées, des collections à la fois riches en idées, avec un savoir-faire artisanal et qui savent appréhender le marché.

Avec la plateforme Design Trendsetter, GDS aimerait donner des impulsions fortes et promouvoir l’excellence. « La profession devrait soutenir ses têtes créatives » comme l’explique Kirstin Deutelmoser, Directrice de GDS et de tag it!. « Par ailleurs, nous voulons créer une réelle valeur ajoutée pour nos visiteurs. Cela va aussi permettre de présenter à Düsseldorf toute une série de tendances et de thèmes dès l’entrée de saison. »

Des stylistes créateurs et sources d’inspiration
Le projet pilote a été initié par Kirstin Deutelmoser, la directrice de GDS et des experts en chaussures tels que Giuseppe Baiardo, membre de la Direction d’Onward Luxury Group et Armando Honegger, CEO de la société milanaise, Honegger Company. Ensemble ils ont développé l’idée de créer à Düsseldorf une plateforme pour le design international dans le cadre de GDS. « Grâce à ce projet, nous pouvons donner à de jeunes stylistes la chance de devenir une part du big business «, selon Giuseppe Baiardo pour expliquer le concept. Lui-même a déjà travaillé avec des marques de luxe telles que Jil Sander, Chloé, Marc Jacobs ou Proenza Schouler. Pour lui la créativité occupe la première place : « les stylises ont des capacités et des idées, ne sont pas liés par les exigences d’autres marques, avec leurs produits ils peuvent exprimer clairement leurs idées artistiques. « Et c’est finalement ça qui intéresse les visiteurs sur un salon - se laisser inspirer et aller à la découverte.

Un comité d’experts internationaux
Ont participé à la sélection des Design Trendsetter d’autres experts internationaux : la styliste belge Véronique Branquinho, le styliste créateur de chaussures, Ernesto Esposito et Simon Collins, Dean of Fashion by Parsons The New School for Design. Véronique Branquinho apprécie la liaison créativité et marché de cette future plateforme : « le projet de GDS, de confronter industriels et stylistes est une bonne chose. » Parmi les nombreux candidats, le jury a fait une sélection minutieuse de 20 talents. « Certains sont très innovants avec des détails futuristes et de nouvelles techniques, d’autres ont une approche plus artisanale «, comme le résume Branquinho. « Ce qui était important pour nous, c’était surtout, outre la professionnalité, la propre empreinte du styliste, son savoir-faire artisanal et l’amour du produit », selon Kirstin Deutelmoser expliquant les critères du jury.

D’excellents candidats
Les stylistes sélectionnés viennent des métropoles de la mode les plus diverses de toute la planète. Ils sont parfaitement formés, ont déjà travaillé pour certains avec des marques de luxe internationales. Des stylistes tels que Laurence Dacade, ou le duo Christina Martini et Nikolas Minoglou sont déjà présents avec succès sur le marché du premium. Leurs collections sont distribuées à travers le monde dans des magasins phare tels que Colette, 10 Corso Como, Selfridges, Joseph, chez Bergdorf Goodman ou Saks. Alain Tondowski, Azzurra Gronchi, le duo Alessia Crea et David Parisi de Casamadre ou Mario Pini, avec des collections élégantes et employant des matériaux très précieux, ont lancé leurs propres collections dans le secteur du luxe. Des expérimentations de formes et de couleurs sont en première ligne chez les stylistes tels que Julia Lundsten, Charline de Luca, Chau Har Lee, Carolin Holzhuber et le duo Inge et Anke Kuipers avec la marque Bend-it. Leurs modèles parfois extrêmes ont conquis des femmes aussi éminentes que Rihanna ou Lady Gaga. Rien que quatre stylistes en provenance d’Asie montrent leur talent artisanal-artistique comme Hajime Sonoda et Tetsuya Uenobe du Japon ou conceptuel comme Joi Weng ou NG Yun avec sa griffe Prospekt. Ce dernier s’est fait remarqué en utilisant des matériaux inhabituels. En ligne de mire, il n’y a pas seulement des chaussures mais aussi des sacs : avec leurs concepts créatifs, des stylistes tels que Giancarlo Petriglia, Kzeniya Oudenot, Dina Dancu avec myMIST, Linda Sieto ont su convaincre le public et Silvia Massacesi a même repris à son compte le thème de l’éco-responsabilité. Elle poinçonne des matériaux comme le papier et le liège pour en faire des motifs décoratifs. Nombreux sont les stylistes qui outre l’artisanat traditionnel utilisent les nouvelles techniques comme la technologie laser ou l’impression en 3D.

Un grand espace pour le design
« C’est une chance unique pour ces jeunes gens », de l’avis d’Ernesto Esposito. « Ils peuvent se comparer sur leur stand avec d’autres stylistes – et ceci, dans un environnement spécialement conçu pour eux. » Sur l‘espace STUDIO dans le hall 9, un endroit conceptuel de quelque 1000 m2 est consacré au projet Design Trendsetter. Tout autour d’un secteur central principal, les stylistes vont présenter leurs collections dans une ambiance claire et puriste.

L’espace conceptuel a été conçu par l’agence italienne Honegger et Filippo Bartolini, metteur en scène et artiste. Bartolini a conçu les displays qui sont symétriques et dans des formes euclidiennes bien régulières. L’ architecture est contemporaine et rationnelle – sans extravagance ni décoration pour ne pas obstruer la vue d’ensemble. Les chaussures exposées de cette façon se trouvent au cœur de l’espace. L’agencement de l’espace central est valorisé par les fauteuils "Spun" de Magis, fabricant italien de meubles design.

On pourra voir les vingt stylistes du 4 au 6 février 2015 dans le cadre du projet Design Trendsetter et une fois encore, du 29 au 31 juillet 2015. La collaboration dure un an pour chacun et ensuite d’autres candidats peuvent s’inscrire pour venir exposer sur la plateforme. « Je peux bien m’imaginer avoir encore plus de facettes et de coopérations », dit Kirstin Deutelmoser pour résumer. « Cela va des expériences dans les matières aux concepts d’éco-responsabilité pour les chaussures. Nous sommes ouverts à toute candidature et sommes ravis de pouvoir inspirer la profession avec le Design Trendsetter. »

Design Trendsetter : du 4 au 6 février 2015, du 29 au 31 juillet 2015, hall 9

PDF Download (216.8 KB)
RTF Download (94.8 KB)